La méthode des 5 « pourquoi » appliquée au développement durable et à la responsabilité sociétale

Récemment, j’utilisais une méthode de la boîte à outil Lean Six Sigma, les 5 « pourquoi ». Utilisé de façon traditionnelle, cette méthode permet d’analyser un processus afin de trouver la cause fondamentale d’une inefficacité dans ce dernier.

Voici un exemple d’application de la méthode traditionnelle:
Un employé s’est blessé à la main en rattrapant son sac sur un convoyeur en marche.
Pourquoi s’est-il blessé? Car il avait laissé son sac sur un convoyeur.
Pourquoi a-t’il laissé son sac sur le convoyeur? car il n’avait pas d’autre endroit où le mettre.
Pourquoi n’avait-il pas d’autre endroit où le mettre? car il fait rarement du travail dans le secteur et il n’y a pas de méthode de travail
Pourquoi a-t’il du travailler dans ce secteur?

Et la méthode continue jusqu’à ce que l’on trouve l’inefficacité ou l’ineficience du processus. La cause fondamentale. Le « 5 » est à titre indicatif seulement.
Pour ceux qui ont des enfants, la méthode est connue… Par la suite, l’on cherche à ajuster le processus afin de l’optmiser

Mais comment extrapoler cette méthodologie en responsabilité sociétale? Premièrement, je vous invite à visionner la conférence suivante (18minutes):

TEDTalks Simon Sinek-How great leaders inspire action – Simon Sinek (2009) from Roofcamp on Vimeo.

Je vous invite à faire circuler cette vidéo dans vos équipes. Elle est très bien fait. Sinek a également un blog et il vient de publier un livre sur le sujet de cette conférence.

Maintenant, comment transférer cette méthodologie dans une démarche de développement durable? Idéalement, l’idée est de vouloir avoir une approche stratégique et même, de s’inscrire dans le processus de planification stratégique de votre organisation. Car les causes des stratégies, ou les enjeux, sont souvent mal identifiés. Ce qui amène des problèmes d’alignement de la stratégie dans les opérations.

Par exemple:
Votre organisation veut faire une campagne web d’acceptabilité sociale. Web 2.0, chaîne youtube, twitter, approche virale, etc…
C’est très louable! Maintenant, demandez-leur « Pourquoi? et demandez-le à deux niveaux, pourquoi une campagne web? et pourquoi une campagne sur l’acceptabilité sociale?
De ces deux tangeantes, l’une technique et l’autre stratégique, vous pouvez approfondir la réflexion. Continuons avec la question stratégique…
Pourquoi devons-nous faire une campagne sur l’acceptabilité sociale? Nous voulons améliorer notre image de marque. (j’oserais demander: sommes-nous innacceptable?)
Pourquoi voulons-nous améliorer notre image de marque? les sondages ne nous donne pas la place que nous méritons.
Pourquoi les sondages nous font-ils ressortir de la sorte? Ils ne nous connaissent pas assez.
Pourquoi ne nous connaissent-ils pas assez? Nous ne leur parlons pas.
Pourquoi ne leur parlons-nous pas? Je ne sais pas…

Bref, l’idée est d’approfondir la réflexion et de clarifier l’enjeu. Par la suite, cette réflexion nous permettra de mettre en place une stratégie optimale basée sur les besoins réels de notre organisation mais aussi de nos parties prenantes.

Bien sur, cette méthode est linéaire, mais elle doit être utilisée dans un contexte matricielle. Dans l’exemple, j’aurais pu développer une arborescence des pourquoi à plusieurs niveaux. Si vous utilisez cette méthode, je vous conseille d’expliquer aux intervenants le « pourquoi » de la méthode. Sinon, ils vous prendront pour un enfant de cinq ans…

Donnez votre opinion!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s