Les communications responsables… réflexion et sondage

Étant impliqué au Conseil Québécois des Communications pour le Développement durable (www.comdd.org), je reconnais l’importance de l’adaptation du domaine très large des communicateurs dans le projet de société que sont le développement durable et la responsabilité sociétale.

Certains discours que j’ai entendus par le passé parlaient des communications comme le quatrième pilier du développement durable (après le social, l’économique et l’environnement). Je ne suis pas un adepte de l’ajout de piliers au concept. En fait, tous les domaines de pratiques sont importants et doivent jouer un rôle important dans la modification de nos paradigmes de gestion. Évidemment, la communication du concept arrive en premier. Il faut après tout que le sujet ce rende aux parties prenantes.

Dans mes études en communication sociale, j’ai appris que le premier axiome de la communication est: « on ne peut pas ne pas communiquer ». Dans une ère d’accélération des communications et la multiplication des médiums, les organisations qui n’adressent pas les enjeux de responsabilité sociétale communiquent qu’elles ne communiquent pas sur un sujet qui est une tendance lourde dans notre société. Il y a donc urgence d’agir car l’inaction est action selon cet axiome…

Mais où en est le domaine des communications? Mon opinion est que peu de choses concrètes sont faites et que les opportunités sont titanesques. Mais comme on ne peut pas faire du neuf avec du vieux (expression québécoise), on ne peut pas non plus développer des « campagnes responsables » avec les mentalités traditionnelles.

J’ai besoin de votre aide pour approfondir deux sujets:

  1. Quelle est, selon vous, la meilleure « campagne responsable » (interne et externe) qu’une organisation a pu produire? (laissez votre réponse en commentaire)
  2. Le deuxième est comment pouvons-nous accélérer le mouvement des communicateurs pour le développement durable? (voir le sondage)
Publicités

Pourquoi les agences de communication, RP et pub doivent s’engager en RSE – DD

De plus en plus, l’inconscient collectif de notre population se tourne vers des comportements plus prés de leurs valeurs. Vous n’avez qu’a suivre mon fil Twitter (@simon_robert) et sa revue de presse en RSE DD pour les plus récentes statistiques du domaine. Outre l’environnement (sooo last year) maintenant, nous voyons (toujours l’environnement) mais la sortie plus en force du « cause marketing ». Nous passons de l’écoblanchiment au socioblanchiment. Du « greenwashing » au « bluewashing ».
Les récents sondages démontrent également que le développement durable (et le champ lexical s’y attachant) deviennent des priorités pour les CEO. Les grandes et très grandes entreprises qui n’ont pas de démarche de développement durable ou de RSE sont déja en retard et les pressions sociales de ces absences se font sentir.

Dans cette conjoncture, les agences de communication, de relations publiques et de publicité DOIVENT se poser des questions. Est-ce qu’elles doivent être plus responsable? Pour le fait d’être responsable? A mon avis, non. Pour garder ou développer un avantage compétif et répondre a la tendance de fond qui se présente chez leurs clients? OUI! Elles doivent comprendre les nuances de la responsabilité sociétale pour ne pas mettre leurs clients dans l’ambarras. Et aussi pour pouvoir remplir des appels d’offres ET les gagner car l’image des entreprises est maintenant intimement liée a leurs impacts sociaux et environnementaux et a leur acceptabilité sociale.

Est-ce que votre agence DOIT mettre en place des initiatives tel que le recyclage, le télétravail, les évnements écoresponsable, etc…? Non! Toutefois, confieriez-vous votre argent a un comptable qui n’a pas un sous? L’expression est « Walk the Talk ». Si vous n’êtes pas capable de vous convaincre vous même, et vos employés d’emboiter le pas, pensez-vous que vous serez crédible lors de la visite de vos clients avec votre grand verre de café en styromousse?

OK, mais on commence par où?

Well, il y a l’université d’hiver en développement durable pour les métiers de la communication: comdd.org
Ce sera la deuxième édition de cet événement qui regroupe des « puristes » des concepts de RSE – DD (comme moi) et des experts de la communication(pas comme moi, mais j’amènerai mes amis). Ce « melting-pot » est un endroit privilégier où vous pourrez parfaire vos connaissances sur le sujet. By the way, il y a un projet en cours qui vise a l’élaboration d’un guide ISO26000 pour les métier de la communication. Cette initiative vise a implanter une version québécoise du guide francais qui sera bientôt publié… Et oui, nous sommes déja en retard. (donc si vous ne savez pas ce qu’est ISO26000… vous êtes vraiment en reatrd en RSE…) C’est le conseil québécois des communications pour le développement durable qui pilote le projet avec le bureau de normalisation du Québec (BNQ)

Si vous voulez plus d’information sur le sujet, posez la question sur ce blogue!